2021-06-06_en-lumière-dans-la-presse

Isabelle Moretti et Susana Fernandes

Dans la presse récemment

Les chercheurs E2S UPPA sont régulièrement sollicités par la presse pour leur expertise. Ainsi, Isabelle Moretti a été récemment interviewée dans Sciences et Avenir et L’Usine nouvelle, et Susana de Matos Fernandes dans Techniques de l’Ingénieur.

(màj 10/06/2021)

A l’occasion du premier congrès international sur l’hydrogène naturel, baptisé H-Nat, qui s’est déroulé les 2 et 3 juin 2021, Sciences et Avenir reprend les propos d’Isabelle Moretti sur le potentiel de l’hydrogène naturel déjà publiés en mars dans le mensuel Sciences et Avenir - La Recherche.

La scientifique, membre de l’Académie des technologies, y explique quels sont les contextes géologiques propices à la découverte de sources d’hydrogène naturel, qui sont peu onéreuses et renouvelables.

Lire l’article « Isabelle Moretti : “On peut promettre un bel avenir à l’hydrogène” » de Sciences et Avenir, paru le 2 juin 2021

Le 7 juin 2021, est également parue une interview dans L’Usine nouvelle intitulée “L’hydrogène naturel, opportunité ou désastre écologique annoncé ?”

Également le 9 juin 2021 dans Industries et Technologies« “L’excitation monte au sujet de l’hydrogène naturel : nous avons ça sous nos pieds depuis le début et nous ne le voyions pas”, lance la chercheuse Isabelle Moretti »


Quant à Susana de Matos Fernandes, titulaire de la chaire Manta (Marine Materials), elle détaille ses travaux dans une interview pour Techniques de l’Ingénieur. Ses recherches visent à développer des matériaux à la fois durables, bio-sourcés, inspirés du marin et biodégradables afin de diminuer au maximum leur impact sur l’environnement marin. Ces matériaux issus des déchets de la pêche pourraient avoir une utilité en médecine régénérative, ou pour soigner les pathologies liées aux rayonnements solaires.

En plus d’E2S UPPA, les partenaires de la chaire Manta sont la Communauté d’Agglomération du Pays Basque, les Laboratoires de Biarritz, le Laboratoire d’Études en Entropie Sous-marine (LEES), le Comité Interdépartemental des Pêches Maritimes et des Élevages Marins 64-40, la Région Nouvelle-Aquitaine, le Centre d’études et d’expertises en biomimétisme (Ceebios) et la société Scale.

Lire l’article « Algues, crabes, écailles de poisson : comment s’en inspirer pour créer des matériaux durables ? » de Techniques de l’Ingénieur publié le 21 mai 2021